L'Ombudsman

L'Ombudsman du Barreau de Charleroi



Qu'est-ce que l'Ombudsman ?


Institution présente dans la plupart des états démocratiques, l’Ombudsman est un instrument de dialogue, un intermédiaire chargé d’aider le particulier à résoudre une difficulté avec une organisation ou administration déterminée. 


Les différends entre le justiciable et son avocat reposent parfois sur de simples malentendus, qui auraient été aisément surmontés au départ, si un tiers était intervenu rapidement pour aider à renouer un dialogue perdu.


Le barreau de Charleroi a créé la fonction d’Ombudsman afin de faciliter, par des moyens souples et rapides, une reprise de dialogue entre un justiciable et son avocat, et une meilleure compréhension mutuelle.



Qui est-il ?


Un avocat de notre barreau, ayant plusieurs années d’expérience.


Par souci d’indépendance, il n’est pas membre du Conseil de l’Ordre.


Dans sa mission, il agit sans rapport hiérarchique vis-à-vis du barreau.


Qui peut faire appel à lui ?


Tout justiciable, qu’il s’agisse d’un particulier ou d’une société. 


Quel est son coût ?

 
Son intervention est absolument gratuite.
 
Quelle est sa mission ?
 

Il écoute les questions ou plaintes du justiciable relatives aux difficultés de tout type qu’il rencontrerait dans ses rapports avec son avocat, voire avec le monde de la justice.


Il aide à résoudre ces difficultés :


  • immédiatement s’il s’aperçoit qu’une information plus précise de sa part peut y remédier (actions et démarches à entreprendre, explication des procédures, des décisions de justice, du travail de l’avocat concerné. Au besoin, orientation vers d’autres services) ;
  • le plus vite possible dans les autres cas, en recourant à des procédures internes rapides, ayant pour objectif de favoriser une reprise de dialogue, voire une conciliation.


Le cas échéant il suggère à l’avocat concerné les actions propres à améliorer sa communication.



Concrètement, comment va-t-il agir ?


Son intervention est réalisée selon un protocole bien défini accepté par tous les membres de notre barreau.


Il privilégie systématiquement les contacts directs avec l’avocat, sans papier inutile, sans perte de temps.


Votre avocat vous en tiendra-t-il rigueur ?


Soucieux d’éviter une rupture inutile et coûteuse pour les deux parties, l’objectif de l’ombudsman est de préserver le lien de confiance entre le justiciable et son avocat.


Et si ce lien devait néanmoins être rompu, l’ombudsman peut faire en sorte d’éviter que cette rupture soit conflictuelle.


Son intervention vise donc aussi à améliorer la qualité générale de la profession. 


Les avocats connaissent son existence, et comprennent son rôle.


En outre, l’ombudsman est tenu à une stricte confidentialité. 


Pour toutes ces raisons, son intervention est appréciée par l’avocat.


Ce qu’il ne peut pas faire


L’ombudsman n’est pas juge de la qualité de travail de votre avocat.


Il ne se substitue pas non plus à lui pour vous donner un conseil dans le dossier traité.


Comme tout ombudsman, il n’a d’autorité sur aucun des intervenants, qu’il traite d’égal à égal.


Confidentialité


L’ombudsman garantit au justiciable et à l’Ordre le secret des confidences reçues, sauf naturellement pour ce qui est nécessaire à l’exercice de sa mission.


Les éléments recueillis dans le cadre de sa mission, les suggestions qu’il ferait, les points de vue émis ou reçus ne pourront jamais être utilisés comme éléments de preuve dans une procédure quelconque à l’encontre de l’une ou l’autre partie – sauf tout accord écrit de conciliation qui serait établi et signé par toutes les parties concernées.


S’il estime que les éléments reçus sortent du cadre de sa mission, il peut transmettre le dossier au Bâtonnier de l’Ordre.


Où et quant le rencontrer - comment le contacter ?


- quand ?


Tous les deuxième et quatrième mardis du mois,  de 16 heures à 18 heures, sans rendez-vous. 


Les conseils peuvent être donnés jusque 18h, mais les règles de sécurité actuelles interdisent l’accès au Palais à partir de 17h.  


Toute personne voulant entrer doit donc forcément arriver avant cette heure-là.


 - où et comment ? 


Au rez-de-chaussée du Palais de Justice de Charleroi à l'Av. Général Michel, 2 à 6000 CHARLEROI


Ou 


 par téléphone, aux mêmes plages horaires que la permanence, au 071 / 200 708, mais en général, il n’y aura pas d’avis par téléphone (cela se fait au détriment de la personne présente devant l’ombudsman, il n’y a aucune sécurité quant à l’identité de la personne au bout du fil, et il est très difficile de travailler sans avoir les éléments en main).